jeudi 29 septembre 2016

Elephants et rhinocéros font courir Noëlle Saugout à travers le monde

 
La Marche pour la faune sauvage a eu lieu samedi 24 septembre 2016 dans plus de 140 villes du monde. A Paris, Adriana Karembeu, la marraine de Planète Tigre, et Xavier Foupa-Pokam, champion du monde de Kung Fu, nous ont fait l'honneur de marcher avec nous, encadrés par les bénévoles des associations  Planète Tigre, IFAW, Des Elephants et Des Hommes, et LAEO.




Cette marche  a pour objectif de lancer un appel à tous les gouvernements du monde et, particulièrement, ceux impliqués dans le commerce de l'ivoire et de la corne de rhinocéros.



 
Devant l'Opéra avec Adriana Karemebeu, Xavier Foupa-Pokam,
avec Planète Tigre, LAEO, IFAW et Des Elephants et Des Hommes.



Malheureusement, le trafic illégal des animaux sauvages ne s'arrête pas là et nous demandons aux gouvernements d'obtenir les points suivants :

 . Une volonté politique de mettre un terme au trafic de la faune.
Noëlle Saugout, présidente de LAEO
. L'interdiction complète du commerce international des animaux y compris toutes les parties de leur corps, par exemple l'ivoire, les cornes, les os de félins.
. La fermeture des points de vente et l'arrêt des industries associées à ces traitement,
. L'adoption d'une législation pour combattre et décourager les activités criminelles comme le braconnage dans les pays tels que l'Afrique du Sud, Zimbabwe, Tanzanie, Kenya, Vietnam, Chine, ainsi que lutter contre la corruption et le blanchiment d'argent lié à ce trafic.
. La reconnaissance de ces infractions comme des crimes graves au sein de la Convention de Palerme (la Convention des Nations unies contre la criminalité internationale organisée).
. L'adoption par les Nations Unies, de sanctions contre les pays qui violent les accords adoptés par la CITES (la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction).
. La prise de mesures concernant le cheminement de la filière illégale depuis le pays d'origine jusqu'à sa destination.
. La destruction de produits confisqués provenant de la faune et l'interdiction de leur utilisation.

Xavier Foupa-Pokam, Noëlle Saugout et Adriana Karembeu.
 C’est en 2014, que Noëlle Saugout, la présidente de LAEO, a rejoint la marche mondiale pour les Éléphants et les Rhinocéros afin d'agir pour la sauvegarde de ces espèces en Afrique du Sud en contrant le braconnage et leur rendant leurs habitats avec l’aide des tribus zouloues.

 Elle sera prochainement en Afrique pour la conférence internationale de LAEO afin de prendre des mesures pour une plus grande protection de la biodiversité.







Lawrence Anthony, le fondateur de l’association, a commencé par accueillir en 1999, dans sa réserve de Thula Thula, un troupeau de 7 éléphants menacés d’être abattus et il y a ensuite réintroduit des rhinocéros.

Depuis, un orphelinat pour rhinocéros a vu le jour et accueille aujourd’hui près d’une dizaine de bébés dont la mère a été abattue. Ils y reçoivent tous les soins nécessaires avant de repartir dans les différentes réserves qui pourront les accueillir.


Lawrence Anthony, fondateur de LAEO


"Nous ne relâcherons pas nos efforts pour défendre la faune sauvage et tous les animaux", a affirmé samedi Noëlle Saugout, la présidente de LAEO car, comme disait Lawrence Anthony : 


"A moins de partager cette planète avec les éléphants et toute la faune sauvage, l'homme ne sera jamais qu'une partie de lui-même".
 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire