jeudi 10 novembre 2016

CoP17 en Afrique du Sud



Qu'est-ce que la CITES ?

CITES est l'acronyme anglo-saxon de "Convention on International Trade of Endangered Species"ou en français "Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction" est un accord intergouvernemental signé le 3 mars 1973 à Washington et qui regroupe aujourd'hui 182 Etats.

 

Les États qui ont signé cet accord international se réunissent tous les 2 ans afin de protéger certaines espèces animales et végétales menacées  en réglementant leur commerce. Ces dernières sont répertoriées dans 3 Annexes : l’Annexe I interdit le commerce international, l’Annexe II l’autorise sous des conditions strictes et l’Annexe III comprend les espèces courant. 
Elle couvre 35 000 espèces sauvages mais ne tient malheureusement pas lieu de loi et ne permet pas de lutter légalement contre le trafic illégal.

La 17e septième session de la Conférence des Parties s'est tenue à Johannesburg (Afrique du Sud) du 24 septembre au 5 octobre 2016 avec la participation de Karen Trendler, experte internationale des rhinocéros et directrice de l'orphelinat de rhinocéros de Thula Thula.

 

Enjeux :

L'éléphant d'Afrique dont 35 000 sont tués chaque année
Le rhinocéros (plus de 3 sont tués quotidiennement)
Le pangolin dont 100 000 sont braconnés chaque année
Le lion d'Afrique dont le nombre a chuté de 43% depuis 20 ans, victimes de la "chasse en boite"
Le macaque de Barbarie (magot) qui voit son habitat décliner depuis de nombreuses années pour cause de déforestation

D'après la liste rouge des espèces menacées de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), plus de 23 000 espèces, qui représentent environ 30 % des 79 837 espèces étudiées par l'UICN, sont menacées d'extinction.
L’UICN demande aussi de reclasser en Annexe I les espèces suivantes : le lion d’Afrique (Panthera leo), différentes espèces de pangolin (indien, philippin, chinois), le macaque de Barbarie ou encore le perroquet gris d’Afrique.


Eléphant de Thula Thula (N. Saugout)

Résultats :

- Les éléphants restent à l'Annexe II (autorisation partielle de commerce), tout comme les lions
- Refus d'une proposition du Swaziland sur l'autorisation d'un commerce régulé de corne de rhinocéros blanc
- Meilleure protection au requin soyeux, au requin renard et au diable de mer en les inscrivant à l'Annexe II. Cette inscription à l'Annexe II n'autorise le commerce de ces espèces dans le seul cas où il ne serait pas nuisible à leur survie.
- Transfert des populations sauvages de perroquets gris du Gabon, le macaque de Barbarie et le pangolin à l'Annexe I (interdiction totale de commerce).


Noëlle Saugout, la présidente de LAEO France, se réjouit que la CITES ait renforcé la protection de certaines espèces menacées et adopté une résolution pour lutter contre la corruption, mais déplore que le zèbre de montagne du Cap, plusieurs espèces de crocodiles, ainsi que le bison des bois aient été déclassés en annexe 2.

LAEO est L'Association d'Ecologie coOpérative fondée par Lawrence Anthony en 2003.


www.laeo.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire