dimanche 6 novembre 2016

Journée pour la prévention de l’exploitation de l’environnement en temps de guerre et de conflit armé

LAEO a pour mission de protéger la faune sauvage 
aussi bien en zones de conflit qu'en temps de paix.


« En cette Journée internationale, vient d'annoncer M. Ban Ki-moon, le secrétaire général de l'ONU, je prie instamment les gouvernements, les entreprises et les citoyens du monde entier de faire de la protection de l’environnement et de la gestion durable des ressources naturelles une priorité, pour prévenir les conflits, consolider la paix et promouvoir une prospérité durable. » 
 

 
LAEO (L'Association d’Écologie CoOpérative fondée par  Lawrence Anthony en 2003 ) tient à faire de cette journée internationale, une journée pour mettre un terme à l’écocide : le crime de destruction de la nature dont les auteurs devraient être tenus responsables.



"En tant que citoyenne européenne, je soutiens cette initiative citoyenne européenne (ICE) qui rejoint les idées de Lawrence Anthony concernant la protection de l'environnement en zones de conflit. Il souhaitait également que les actes nuisibles à la biodiversité soient déclarés crimes de guerre et, en signant cet appel, nous avons enfin une chance d'éradiquer l'écocide." a déclaré Noëlle Saugout, la présidente de l'association française de LAEO France, lors du lancement de l'initiative
Valérie Cabanes explique dans son livre, Un nouveau Droit pour la Terre. Pour en finir avec l’écocide  sorti le 6 octobre 2016, pourquoi il est urgent de revendiquer de nouvelles formes de responsabilité et de solidarité.
C'est un appel à une réforme du droit international pour assurer la protection de la planète et pour la reconnaissance d’une 5e catégorie de crime international :  le crime d'écocide.

Contact : www.laeo.fr

2 commentaires:

  1. Complètement d'accord avec tout cela. J'espère que notre prochain président fera de l'écologie SA priorité étant donné que ce secteur sera celui qui créera le plus d'emploi !

    RépondreSupprimer